(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Homero Adame: La pleureuse (2011)"

LA PLEUREUSE 




Legende recueillie par Homero Adame 
Traduction :Cecile Belluard. 

VERSION TEXTE 
LA PLEUREUSE 

Version que I'on peut entendre a Xico, dans I'Etat de Veracruz (Mexique) 

La Pleu reuse fait son apparition id, a Xico. Elle ne para?t qu'aux abords du village et non en son cceur 
parce qu'il y a beaucoup de gens et qu'elle n'aime sortir que lorsque tout y est tranquille. 

La Pleureuse ne sort qu'a certaines heures: de minuit a une heure du matin et ne sort que la ou il y a de 
I'eau, au bord desfleuves. 

Auparavant, iln'y avait pas id de bonnes rues et avant qu'on ne les renove y passaient des ruisseaux ou 
poussait du cresson que nous, les gens d'ici, allions couper pour le consommer. Les gens d'autrefois 
racontaient qu'ils voyaient la Pleureuse la, au bord de la riviere, lavant telle une lavandiere, oui, lavant 
mais pleu rant, lis I'entendaient pleurer parce que -disait-on- elle avait perdu sesfils. 

Mais ecoutez plutot ce qui arriva unefois: dans une ruelle deserte -il eta it pres d'une heure du matin- 
allait unjeune homme qui etait tres amoureux, un veritable coureur dejupons pour lequel il n'etait pas 
difficile de seduire unefemme. 

C'est alors qu'a quelque distance de lui, il vit unejeunefemme qui marchait seule et il la suivit. Cette 
jeunefemme marchait lentement. II pressa done le pas pour I'atteindre mais, comme elle pressait aussi 
le pas a son tour, il ne parvint pas a la rejoindre. Au moment ou ils atteignaient le bout de la ruelle, il 
reussit a s'en approcher davantage et alors qu'il n'etait qu'a trois ou quatre metres I'un de I'autre, il osa 
lui parler. Ecoute, mon amour, pourquoi es-tu si seule? Quefais-tu id si seule? On pourrait te voler. Celle- 
ci demeura silencieuse et continua a marcher. Mais alors qu'elle marchait ainsi, sans dire un mot, le 
jeune homme put entendre comme des sanglots. Iln'y preta pas attention car il voulait la conquerir. 
Elle marchafinalement un moment et le jeune homme nefit hen de plus que la suivre. A environ une 
centaine de metres de lui, lafemme se retourna soudain et emit un sanglot que seule la Pleureuse peut 
emettre et il vit aussi son visage qui etait celui d'un mulet. Non... Cefreluquet en tomba raide mort. 

Commentaire d' Homero Adame sur I'origine de la legende de la Pleureuse. 

Bien qu'on ne le sache pas avec certitude, de nombreux chercheurs estiment que la 

Pleureuse, en tant que personnage de la mythologie et des legendes mexicaines, tire son origine de 
quelques itres ou divinites pre-hispaniques comme Ahuicanime, chez les Purepechas; Xonaxi Queculla, 
chez les Zapoteques; la Cihuacoatl chez les Nahuas et la Xtabay, chez les Mayas Lacandons. On I'associe 
toujours a I'au-dela, a la f aim, a la mort, au peche et aussi a la luxure comme le suggere la fin de cette 
version racontee par Juan Celso Alarcdn Gomez - une version de la Pleureuse parmi tant d'autres 
racontees a travers tout le Mexique 

Cette legende peut-etre lue dans sa version originale, en espagnol sur le blog de Homero Adame 
http://mitosvlevendasdemexico.blogspot.fr/2011/05/levendas-de-haciendas-tesoros.html 



Legende : Homero Adame (avec I'aimable autorisation de I'auteur) 
Traduction/Lecture et video : Cecile Belluard ( http://bibliobooksaudio.blogspot.fr/ ) 
Relecture : Noele Belluard-Blondel ( http://spheralingua.blogspot.fr/ ) 

Vous pouvez trouver un enregistrement de cette legende en version audio et video sur BiblioBooksAudio 
http://bibliobooksaudio.blogspot.fr 

TRADUCTION PROPOSEE SOUS LICENCE CC BY NC SA